fr Des piles à combustible réversibles

Efficience 21 /// hiver 2020-2021

Actuel I En images

En tout temps au courant

image_35-21_sommaire

Actuel

Brèves

breve_sommaire_35-21

En partenariat avec SuisseEnergie

MakeHeatSimple: Réglez à distance le chauffage de votre résidence secondaire

make_sommaire

Interview I Tobias Brosch

«L’éco-anxiété est devenue un phénomène social»

interview_35-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

L’hydrogène en mer ou sur terre

cleantech_hydrogene_35-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Des piles à combustible réversibles

cleantech_piles_35-21_sommaire

Energie et travaux I Visite guidée

Maison olympique, Lausanne

visite_sommaire

Energie et travaux I Economie circulaire

Le réemploi ou la deuxième vie des matériaux

reemploi_35-21_sommaire

Dossier I Hydrogène

Demain, l’hydrogène?

demain_35-21_sommaire

Mobilité I Aviation

Airbus vole vers l’hydrogène

airbus_35-21_sommaire

Mobilité I Motorisation

Pas (encore) de déclic pour le retrofit électrique

mobilite_31-21_sommaire

Solutions durables I Exemplarité Energie et Climat

Un outil pour mesurer simplement les coûts liés au cycle de vie

solutions_35-21_sommaire

Solutions durables I Climat

Catwalk 2020: et le gagnant est…

climat_35-21_sommaire

Solutions durables I Gestion des réseaux

Smart grid: comprendre le réseau électrique de demain

smart_35-21_sommaire

Solutions durables I Ecogestes

Six conseils éclairés pour moins consommer

six_31-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Des piles à combustible réversibles

 

SOLIDpower SA développe, fabrique et commercialise un système de micro-CHP (chaleur et puissance combinée). Basée sur la technologie de piles à combustible à haute température, l’approche permet une production d’électricité et de chaleur dans des bâtiments résidentiels et commerciaux.

«Vous installez cela presque comme une chaudière: il suffit de raccorder le système au gaz et à l’eau pour produire de l’électricité», explique Antonello Nesci, directeur de l’entreprise SOLIDpower, spin-off de l’EPFL créée en 2000 (anciennement HTceramix SA). Le système, baptisé BG-15, produit de l’électricité en continu; il pourrait notamment intéresser petits commerces et hôtels, où des appareils comme des congélateurs doivent être alimentés 24h/24. Grâce à une réaction électro- chimique dans le processus, le directeur de SOLIDpower annonce une efficience électrique de 60%, un niveau inégalé dans le monde. «Pour comparaison, une turbine à gaz a un rendement de 30%», précise Antonello Nesci, qui ajoute qu’avec le BG-15, les émissions de CO2 sont réduites de moitié par rapport à une chaudière à gaz conventionnelle. «Si on utilise la chaleur résiduelle pour chauffer l’eau, on augmente le rendement total à 85%.»

 

DES PILES TOUJOURS PLUS PUISSANTES

Si les principaux marchés visés sont l’Allemagne, l’Italie et la Belgique, la Suisse n’en reste pas moins dans le viseur, avec un modèle d’affaires néanmoins différent: «En Suisse, on ne s’adresse pas forcément aux consommateurs finaux, mais aux producteurs d’électricité, qui se chargeront ensuite d’installer les machines et de revendre l’électricité à leurs clients.» La production des piles à combustible se fait en Italie (avec une capacité de production de 50MW, c’est l’une des plus grandes usines en Europe), l’assemblage et la vente en Allemagne, et les activités de recherche et développement à Yverdon. Dix-sept personnes y développent et testent les piles du futur, avec des modules d’une puissance de 25kWe (kilowatts électriques) et plus, contre 1,5 aujourd’hui. «Nous visons, à l’horizon 2022, des applications industrielles qui demandent plus de puissance, avec des piles que l’on pourra monter en parallèle. La production de l’hydrogène vert est un autre axe de développement que nous poursuivons.»

 

DES PILES ALLER-RETOUR

SOLIDpower utilise (encore) une part de gaz naturel. Certes, l’énergie n’est pas encore totalement propre, mais Antonello Nesci reste réaliste: «Nous avons besoin d’une solution transitoire pour réduire la production d’électricité à partir d’énergie fossile. En hiver, la Suisse importe encore de l’électricité allemande provenant de centrales à charbon. A terme, et avec la vision de l’Union européenne axée sur l’hydrogène, des pipelines de gaz naturel seront remplacés par de l’hydrogène. Nos machines seront prêtes, moyennant de légères adaptations, pour fonctionner à l’hydrogène vert.» A noter que les piles à combustible développées fonctionnent également en mode inverse: elles permettent en effet de transformer de la vapeur d’eau en hydrogène (via l’électrolyse), grâce à l’électricité excédentaire produite en journée par des panneaux solaires, par exemple. L’hydrogène est ensuite stocké dans le réseau pour être réutilisé par la pile à combustible. Les tests actuels permettent déjà un rendement de 95%.

La plateforme CleantechAlps apporte son soutien aux entreprises actives dans les technologies propres. En partenariat avec elle, Efficience 21 met en lumière ceux qui font les cleantechs en Suisse occidentale.