fr Le 100’000e Certificat énergétique des bâtiments (CECB) a été délivré

Efficience 21 /// été 2021

Actuel I L’images

Le 100’000e Certificat énergétique des bâtiments (CECB) a été délivré

image_3721_sommaire

Actuel

Brèves

actuel_3721_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Des propriétaires partagent leurs expériences

suisse_3721_sommaire

Interview I Bertrand Piccard

«La protection de l’environnement ne deviendra jamais une réalité si elle coûte cher»

piccard_3721_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Pour l’isolation, l’herbe a tout bon

cleantech_3721_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Les bois feuillus comme alternative au béton

cleantech_3721_sommaire_02

Dossier I Béton

Le béton, ce meilleur ennemi

beton_3721_sommaire

Energie et travaux I Réalisation exemplaire

Un hôtel en bottes de paille

hotel_3721_sommaire

Société I Climat

Quelles solutions pour atteindre la neutralité carbone?

climat_3721_sommaire

Recherche I Energie grise

Les transports de biomasse ne font pas fausse route

recherche_3721_sommaire

Recherche I Mobilité

Se déplacer en voiture en ville n’est pas toujours un choix

recherche_mobilite_3721_sommaire

Solutions durables I Aménagements

Les bureaux passent au vert

solution_3721_sommaire

Solutions durables I Ecogestes

Vade retro gaspi alimentaire!

ecogeste_3721_sommaire

ACTUEL I En images

 EN IMAGE 

 

Le 100’ 000e Certificat énergétique des bâtiments (CECB) a été délivré

 

C’est pour améliorer l’efficience énergétique de leur bien dans le cadre de sa rénovation que les propriétaires de cette villa familiale construite en 1966 à Villars-sur-Glâne ont sollicité un expert CECB. «Nous avons d’abord établi un premier certificat CECB, avant les travaux, qui indiquait que le bâtiment était en double G pour l’isolation et pour les installations techniques, donc la moins bonne classe énergétique», explique l’ingénieur Théo Perrelet, qui a collaboré avec Fabrice Macherel, de Lutz Architectes. «Puis nous avons réalisé un rapport de conseil, qui indiquait les variantes de rénovation et, au final, nous avons mis à jour le certificat, qui montrait clairement les remontées de classe énergétique.» Ces remontées ont permis au projet de bénéficier de 42’000 francs de subventions via le Programme Bâtiments du canton de Fribourg.

«Ce 100’000e CECB est une victoire d’étape, mais le tour n’est pas terminé», relève Roberto Schmidt, président de l’association CECB. «Il reste dans notre pays plus de 1,5 million de bâtiments qui attendent une rénovation énergétique!» Créé en 2009, le CECB permet de connaître en un clin d’œil la performance énergétique d’un bâtiment, selon une graduation allant de A à G, soit du vert au rouge. Derrière cette étiquette, un programme informatique standardisé, développé conjointement par la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie et l’Office fédéral de l’énergie, garantit une évaluation neutre et uniforme sur l’ensemble du territoire suisse.