fr Les voyants de l’or bleu

Efficience 21 /// printemps 2021

Actuel I L’images

Centrale SolarCADII: ça chauffe sur les toits de SIG

image_3621_sommaire

Actuel

Brèves

actu_3621_sommaire

Interview I Antonio Hodgers

«La ville dense est le seul moyen de faire de l’urbanisme écologique»

interview_3621_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Des propriétaires partagent leurs expériences

suisseenergie_3621_sommaire

Energie et travaux I Rénovations

Et si c’était le moment de changer de fenêtres?

fenetres_3621_sommaire

Société I Consommation

Le greenwashing lave l’esprit critique

green_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Les voyants de l’or bleu

cleantec_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Quand les petites exploitations voient grand

cleantec_3621_sommaire2

Dossier I Hydroélectricité

Hydroélectricité: une contribution surestimée à la transition énergétique?

dossier_3621_sommaire

En partenariat avec Depsys

Le smart grid se déploie en Suisse romande

depsys_3621_sommaire

Mobilité I Véhicules électriques

La batterie sous tension

batterie_3621_sommaire

Solutions durables I Upcycling

Leurs T-shirts valent des briques

tshirt_3621_sommaire

Solutions durables I Bâtiment efficient

Tilia Tower, la tour où le bois est roi

tilia_3621_sommaire

Solutions durables I Ecogestes

Huit règles pour économiser l’eau au jardin

huit_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Hydrique Ingénieurs déploie aussi son expertise en matière de gestion des réseaux hydriques. L’entreprise a notamment modélisé le réseau primaire des eaux usées de Genève, avec des données interactives en temps réel (météorologie, production des bassins versants, débits dans les conduites et aux ouvrages).

Les voyants de l’or bleu

 

Connaître à l’avance le débit des cours d’eau, le volume de production d’un barrage, mais aussi la valeur de l’électricité qui en sortira est un enjeu majeur dans le secteur hydroélectrique. Devenue maître dans l’art de prédire le comportement naturel, technique et financier de l’eau ou de son exploitation, l’entreprise Hydrique Ingénieurs se positionne comme un acteur clé pour de nombreuses sociétés de la filière hydraulique.

Comme dans de nombreux secteurs économiques, les domaines liés à l’hydroélectricité et à la gestion des réseaux hydriques n’échappent pas à la nécessité de prédire les tendances futures. Pour les exploitants d’un barrage, il est ainsi précieux de connaître à l’avance quel sera le volume de sa production électrique, de même que sa valeur financière. Un impératif d’optimisation qui permet même à une centrale de prévoir à l’heure près le meilleur timing pour turbiner à un certain régime en fonction des facteurs météorologiques, hydrologiques, hydrauliques et financiers qui lui sont fournis. Et dans cette science quasiment divinatoire, l’entreprise Hydrique Ingénieurs a développé une expertise de pointe.

Issue des thèses de doctorat menées par Philippe Heller et Frédéric Jordan il y a quinze ans au sein du Laboratoire de constructions hydrauliques de l’EPFL, la société n’a cessé d’étoffer son offre, son expertise et les applications possibles de sa technologie. «Initialement, notre outil permettait à des exploitants de prévoir le débit qui arriverait dans leurs installations», explique le cofondateur Philippe Heller. «Nous avons ensuite fait évoluer notre technologie pour suivre les demandes et besoins de nos clients. D’un volume d’eau, nous sommes ensuite passés à des prévisions de production d’électricité, puis aux valeurs financières correspondantes.»

 

APPLICATIONS CONNEXES

En peaufinant son outil informatique, l’entreprise est ainsi parvenue à attirer l’attention d’autres acteurs économiques et sociaux, comme les collectivités publiques. Pour ces dernières, l’algorithme d’Hydrique Ingénieurs et son pouvoir prédictif constituent une aide précieuse pour anticiper les risques liés aux crues. Un atout sécuritaire qui offre surtout la possibilité d’éviter ou de réduire les dommages matériels et leurs répercussions financières.

L’expertise de l’entreprise lui permet aussi de collaborer avec différentes villes pour les accompagner et les conseiller en matière de gestion de leurs réseaux hydriques. Construits majoritairement dans les années 1960, les réseaux d’évacuation des eaux ne sont plus adaptés aux spécificités industrielles et urbanistiques actuelles. «Car il faut désormais composer avec la présence de polluants liés à notre industrie qui, lors d’augmentations du débit, vont se retrouver dans la nature», poursuit Philippe Heller. Pour tenter de maîtriser ce type de pollution, Hydrique Ingénieurs accompagne les villes en développant des outils de modélisation des réseaux urbains qui permettent ensuite aux exploitants des stations d’épuration des eaux de minimiser l’impact environnemental de ces polluants.

 

EXPERTISE AU FIL DE L’EAU

Dans son activité d’accompagnement des collectivités, l’entreprise prend également part à d’importants chantiers d’aménagement des rives, de dimensionnement de ports ou encore de renaturation de cours d’eau. Parmi ses récents projets, Hydrique Ingénieurs peut notamment se targuer d’avoir participé au réaménagement de la nouvelle plage des Eaux-Vives à Genève. Implantée à Lausanne, Bâle et Lyon, la société réalise par ailleurs 10% de son chiffre d’affaires avec des projets menés à l’international, notamment en Autriche et en France.

 

La plateforme CleantechAlps apporte son soutien aux entreprises actives dans les technologies propres. En partenariat avec elle, Efficience 21 met en lumière ceux qui font les cleantechs en Suisse occidentale.