Efficience 21 /// hiver 2020-2021

Actuel I En images

En tout temps au courant

image_35-21_sommaire

Actuel

Brèves

breve_sommaire_35-21

En partenariat avec SuisseEnergie

MakeHeatSimple: Réglez à distance le chauffage de votre résidence secondaire

make_sommaire

Interview I Tobias Brosch

«L’éco-anxiété est devenue un phénomène social»

interview_35-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

L’hydrogène en mer ou sur terre

cleantech_hydrogene_35-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Des piles à combustible réversibles

cleantech_piles_35-21_sommaire

Energie et travaux I Visite guidée

Maison olympique, Lausanne

visite_sommaire

Energie et travaux I Economie circulaire

Le réemploi ou la deuxième vie des matériaux

reemploi_35-21_sommaire

Dossier I Hydrogène

Demain, l’hydrogène?

demain_35-21_sommaire

Mobilité I Aviation

Airbus vole vers l’hydrogène

airbus_35-21_sommaire

Mobilité I Motorisation

Pas (encore) de déclic pour le retrofit électrique

mobilite_31-21_sommaire

Solutions durables I Exemplarité Energie et Climat

Un outil pour mesurer simplement les coûts liés au cycle de vie

solutions_35-21_sommaire

Solutions durables I Climat

Catwalk 2020: et le gagnant est…

climat_35-21_sommaire

Solutions durables I Gestion des réseaux

Smart grid: comprendre le réseau électrique de demain

smart_35-21_sommaire

Solutions durables I Ecogestes

Six conseils éclairés pour moins consommer

six_31-21_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

L’hydrogène en mer ou sur terre

 

Swiss Hydrogen SA est un acteur important des technologies de piles à combustible PEM. Racheté par l’équipementier automobile français Plastic Omnium, il concentre désormais ses activités dans le domaine des véhicules hybrides.

Alexandre Closset et sa quinzaine de collaborateurs ont mené des projets aussi divers qu’emblématiques, comme la livraison du système de pile à combustible du tout premier camion hydrogène de la Coop ou encore l’installation d’une chaîne hydrogène sur le catamaran Race for Water (lire l’encadré ci-dessous). «Notre force est de «designer» un système spécifique qui sera intégré dans l’application finale, alors que la plupart de nos concurrents développent des systèmes standards», explique celui qui a été CEO de l’entreprise fribourgeoise Swiss Hydrogen. Depuis le rachat en 2017 par Plastic Omnium – acteur majeur des systèmes à carburant pour les automobiles –, il assume le poste de Business Line Director Fuel Cell Systems (directeur du secteur d’activité systèmes de piles à combustible). «Dès lors, nous avons mis de côté les activités liées à l’électrolyse et au domaine maritime pour nous concentrer sur les piles à combustible destinées à la mobilité.» Les véhicules utilitaires hybrides rechargeables (batterie/hydrogène) sont dans le viseur: «Je suis persuadé du potentiel de l’hydrogène dans les entreprises de logistique. Elles sont florissantes et souhaitent réduire leurs émissions de CO2. Les voitures hydrogène possèdent en outre un gros avantage sur les batteries: le poids et le temps de charge. Vous faites le plein en quelques minutes.»

 

UN PIONNIER DE L’HYDROGÈNE

Et l’ancien CEO de Swiss Hydrogen connaît son sujet: il a été chargé, en 2010 déjà, de développer des piles à combustible pour la voiture à hydrogène tant rêvée par Nicolas Hayek, patron de Swatch Group. Lorsque le projet est abandonné (après sept ans de recherches) – la faute à un coût unitaire trop élevé pour être démocratisé –, il y croit encore, lui qui roulait déjà avec plaisir dans une petite Fiat électrique avec prolongateur d’autonomie à pile à hydrogène. Il négocie le rachat des activités liées à l’hydrogène (piles à combustible et électrolyseurs) en 2015 et démarre une nouvelle aventure avec le Groupe E et l’entrepreneur vaudois Marco Simeoni. Fin 2017 enfin, Swiss Hydrogen est rachetée par Plastic Omnium, ce qui lui donne la force industrielle nécessaire pour la production à grande échelle de piles à combustible pour les véhicules.

Une course contre le plastique

 

Le navire (anciennement appelé Planet-Solar, un projet de l’éco-explorateur Raphaël Domjan) est le plus grand bateau solaire jamais équipé d’un tel système hydrogène. Le partenariat technologique entre Swiss Hydrogen et la fondation Race for Water posait de nombreux défis. D’abord, un agenda ambitieux qui fixe un départ début 2017. «C’était quasiment mission impossible de concevoir un système aussi complexe en quelques mois, alors que cela nous prend normalement deux ans. Il faut pomper l’eau, la désaliniser, la purifier, l’envoyer dans les électrolyseurs, sécher l’hydrogène, le comprimer dans de très grands réservoirs, concevoir les piles à combustible de 30kW. C’était d’une complexité monstrueuse.» Et tout cela sans compter une certification à penser de A à Z. «On s’est retrouvés avec des dizaines de classeurs fédéraux remplis. Tout était à faire, mais on a réussi! Nous étions le premier système hydrogène certifié pour bateau.»

La plateforme CleantechAlps apporte son soutien aux entreprises actives dans les technologies propres. En partenariat avec elle, Efficience 21 met en lumière ceux qui font les cleantechs en Suisse occidentale.