fr Quand les petites exploitations voient grand

Efficience 21 /// printemps 2021

Actuel I L’images

Centrale SolarCADII: ça chauffe sur les toits de SIG

image_3621_sommaire

Actuel

Brèves

actu_3621_sommaire

Interview I Antonio Hodgers

«La ville dense est le seul moyen de faire de l’urbanisme écologique»

interview_3621_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Des propriétaires partagent leurs expériences

suisseenergie_3621_sommaire

Energie et travaux I Rénovations

Et si c’était le moment de changer de fenêtres?

fenetres_3621_sommaire

Société I Consommation

Le greenwashing lave l’esprit critique

green_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Les voyants de l’or bleu

cleantec_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Quand les petites exploitations voient grand

cleantec_3621_sommaire2

Dossier I Hydroélectricité

Hydroélectricité: une contribution surestimée à la transition énergétique?

dossier_3621_sommaire

En partenariat avec Depsys

Le smart grid se déploie en Suisse romande

depsys_3621_sommaire

Mobilité I Véhicules électriques

La batterie sous tension

batterie_3621_sommaire

Solutions durables I Upcycling

Leurs T-shirts valent des briques

tshirt_3621_sommaire

Solutions durables I Bâtiment efficient

Tilia Tower, la tour où le bois est roi

tilia_3621_sommaire

Solutions durables I Ecogestes

Huit règles pour économiser l’eau au jardin

huit_3621_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Turbine diagonale sur le stand d’essais de Mhylab.

Quand les petites exploitations voient grand

 

Les atouts hydroélectriques de la Suisse reposent en partie sur des installations de petite puissance. Pour leurs exploitants, les contraintes techniques et les défis d’ingénierie sont tout aussi complexes que pour les grands barrages. L’entreprise Mhylab fait tourner les rouages de ce segment essentiel à l’ensemble énergétique hydraulique.

Si la Suisse est connue pour la puissance de ses barrages de montagne, on parle moins de son important potentiel en matière de petite hydroélectricité. Comprenant les centrales de moins de 10 mégawatts, ce segment inclut des exploitations situées en moyenne montagne, en plaine ou encore sur le Plateau. En Suisse, la petite hydroélectricité représente environ 10% de la production hydroélectrique totale. Une part non négligeable, qui nécessite en outre des savoir-faire techniques et d’ingénierie de grande envergure. Car, pour s’adapter aux importantes variations de débit des cours d’eau, les installations de production doivent offrir à leurs exploitants une grande flexibilité. «Surtout qu’une exploitation de petite taille ne peut pas se permettre d’avoir plusieurs types de machines pour passer simplement de l’une à l’autre selon le débit saisonnier», souligne Vincent Denis, directeur de Mhylab, une société spécialisée dans la conception et l’ingénierie hydraulique. «Par rapport aux infrastructures utilisées, il est donc nécessaire de concevoir des turbines spécifiquement adaptées au comportement naturel du cours d’eau.» Une tâche pour laquelle l’entreprise est particulièrement bien équipée, avec son propre laboratoire de machines hydrauliques. Cette infrastructure permet de tester des installations en modèles réduits afin d’en comprendre et d’en planifier les performances. Un atout clé pour ses clients, puisque les coûts et les infrastructures nécessaires à cette phase de test sont conséquents, jusqu’à 500’000 francs pour l’essai exhaustif d’un modèle de turbine.

 

TURBINAGE INTERNATIONAL

Autre compétence développée par Mhylab: la récupération énergétique sur des portions du réseau hydrique qui ne sont, à la base, pas prévues pour produire de l’électricité. Exemple à Verbier, où l’entreprise a conçu un système de turbinage des eaux usées, ou encore à Amman, où Mhylab a élaboré une installation de production électrique entre la capitale jordanienne et sa station d’épuration des eaux.

Des projets internationaux que l’entreprise du Nord vaudois multiplie, notamment avec des mandats réalisés dans la région des Grands Lacs en Afrique, mais aussi dans l’archipel du Vanuatu, dans la zone sud du Pacifique. «Malgré la compétitivité de nos concurrents internationaux, en particulier en termes de tarifs, nous constatons que l’image de la Suisse reste porteuse, surtout dans un secteur comme le nôtre», poursuit Vincent Denis.

 

INNOVER DANS UN SECTEUR STANDARDISÉ

Parmi ses récentes innovations, Mhylab a aussi conçu une turbine d’un nouveau genre, adaptée aux exigences techniques et de production des petites centrales. Réalisée dans le cadre du programme vaudois «100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique», cette turbine diagonale devrait être mise en service sur un site de démonstration dans le courant de l’année.

«Nous sommes actuellement en discussion avec les exploitants de plusieurs sites vaudois ainsi qu’avec ceux de deux centrales en France pour implanter cette nouvelle turbine.» Une étape décisive qui, dans un marché plutôt conservateur, permettait à l’entreprise de démontrer concrètement aux producteurs hydroélectriques la plus-value de son produit.

 

Pour en savoir plus, consultez l’étude «Petite hydraulique en Suisse: une filière industrielle de pointe» sur www.cleantech-alps.com

 

 

La plateforme CleantechAlps apporte son soutien aux entreprises actives dans les technologies propres. En partenariat avec elle, Efficience 21 met en lumière ceux qui font les cleantechs en Suisse occidentale.