Efficience 21 /// automne 2020

Actuel I En images

Un bestiaire 100% suisse

en image_aut20_sommaire

Actuel

Brèves

news_aut20_sommaire

Société

Regards croisés – CO2: compenser ne suffit pas

regards_auto20_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Tout savoir sur l’étiquette-énergie automobile

tout_savoir_sommaire

Interview I Sofia de Meyer

Sofia de Meyer cultive l’économie régénérative

sofia_sommaire

Energie et travaux I Bâtiment efficient

Un bijou expérimental de technologie

monterosa_sommaire

Energie et travaux I Eoliennes

Des enfants et du vent

eolienne_sommaire

Dossier I Bois-énergie

Le bois ne se laisse pas abattre

dossier_bois_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Fireforce invente le feu sans fumée

fireforce_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Bloom Biorenewables substitue la biomasse au pétrole

bloom_sommaire

Mobilité I Véhicules particuliers et transports

La Suisse mise sur l’hydrogène

mobilite_hydrogene_sommaire

Mobilité I Aviation

De l’électricité dans l’air

mobilite_electricite_sommaire

Mobilité I Vélo

Un kit pour changer les bicyclettes en vélos électriques

mobilite_kit_sommaire

Vivre I Protection de l’avifaune

Construction et sauvegarde des oiseaux: mode d’emploi

avifaune_sommaire

Vivre I Préservation des abeilles

Bees Connection

bees_sommaire

Vivre I Consommation locale

Le retour à la terre, oui, mais sans excès de CO2

retour_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Tout savoir sur l’étiquette-énergie automobile

 

Vous souhaitez acheter une voiture la plus efficiente et la moins polluante possible? L’étiquette-énergie vous aide à faire le bon choix!

En Suisse, le trafic automobile est responsable de 32% des émissions de CO2, dont environ trois quarts sont à mettre sur le compte des véhicules de tourisme. Lors de l’achat d’une voiture, il est donc important de se renseigner sur son efficacité énergétique et sur ses émissions ayant une incidence sur le climat. Pour guider le consommateur dans son choix, une étiquette-énergie doit être établie pour toute voiture neuve mise en vente. Obligatoire depuis 2003, elle comporte des informations simples et claires sur l’efficacité du véhicule et sur ses émissions de CO2.

L’objectif de cette mesure est de réduire la consommation énergétique des véhicules neufs et de faire baisser l’empreinte climatique des voitures de tourisme. Elle permet en outre au consommateur de comparer les modèles fonctionnant avec différents agents énergétiques en fonction de leur rendement. L’Office fédéral de l’énergie promeut les véhicules à haut rendement énergétique par des activités d’information et de communication dans le cadre du programme SuisseEnergie. Voici l’essentiel à savoir sur l’étiquette-énergie des véhicules.

 

QUELLES SONT LES INFORMATIONS QUI FIGURENT SUR L’ÉTIQUETTE-ÉNERGIE?

L’étiquette renseigne sur la consommation d’énergie du véhicule pour 100km. Cette consommation est indiquée en litres pour l’essence et le diesel, en mètres cubes pour le gaz ou en kilowattheures pour l’électricité.

L’étiquette présente aussi les émissions de CO2 en g/km en mode conduite, en relation avec la valeur cible définie pour toutes les voitures neuves vendues. Afin de tenir compte des progrès technologiques améliorant le rendement énergétique des véhicules neufs, cette valeur est actualisée tous les ans. Pour 2021, elle s’élève à 169g de CO2/km sur la base du WLTP (Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedures). A noter que pour les véhicules utilisant des mélanges de carburants fossiles et de biocarburants, l’étiquette indique l’ensemble des émissions de CO2, ainsi que la part fossile.

Des éléments techniques figurent en outre sur l’étiquette, comme le poids à vide, le mode de propulsion, la puissance et le numéro de réception par type.

La catégorie d’efficacité énergétique informe quant à elle sur la consommation du véhicule en valeur absolue, ce qui inclut l’énergie liée à la fourniture de carburant, de gaz et/ou d’électricité (lire point suivant).

 

COMMENT LES CATÉGORIES D’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SONT-ELLES CALCULÉES?

Les sept catégories sont classées de A (la plus efficace, en vert foncé) à G (la plus gourmande en énergie, en rouge foncé), ce qui permet au consommateur de connaître en un coup d’œil l’efficacité du véhicule qu’il souhaite acquérir. Afin de déterminer les catégories d’efficacité énergétique, la consommation est évaluée en valeur absolue, de la production d’énergie à son utilisation (well-to-wheel: de la source à la roue). Et pour comparer les différents systèmes et carburants, on utilise systématiquement une conversion en équivalent essence.

 

SUR QUELS VÉHICULES L’ÉTIQUETTE-ÉNERGIE EST-ELLE OBLIGATOIRE?

Cette réglementation s’applique aux voitures de tourisme produites en série comptant neuf places assises au maximum, dont le poids total n’excède pas 3500kg et dont le kilométrage ne dépasse pas 2000 km. Il s’agit des véhicules dont le numéro de réception par type (figurant notamment sur le certificat d’immatriculation) commence par le chiffre 1. L’étiquette est obligatoire quel que soit le type de motorisation du véhicule (essence, diesel, gaz, hydrogène ou électricité).

Les voitures de livraison, les camions, les motocycles et les véhicules destinés à un usage particulier ne sont pas concernés par l’étiquette-énergie.

 

EST-CE QUE LES VOITURES DE TOURISME VENDUES EN LIGNE SONT SOUMISES À L’OBLIGATION DE MARQUAGE?

L’étiquette-énergie est obligatoire, y compris lors de la vente en ligne d’une voiture de tourisme dont le kilométrage ne dépasse pas 2000km. L’acheteur doit en effet être précisément informé sur la consommation de carburant, les émissions de CO2 et la catégorie d’efficacité énergétique du véhicule. Une représentation visuelle de l’étiquette-énergie doit également être fournie à l’acheteur potentiel.

 

JE SOUHAITE ACHETER UN VÉHICULE: OÙ PUIS-JE CONSULTER L’ÉTIQUETTE-ÉNERGIE?

Sur le lieu de vente du véhicule, l’étiquette doit être apposée de manière bien visible sur l’automobile en exposition ou à proximité. Les indications peuvent également être diffusées sur un écran. Dans la publicité et dans les outils de configuration en ligne, l’étiquette-énergie doit également être représentée sous forme visuelle.

 

L’ÉTIQUETTE-ÉNERGIE EST-ELLE OBLIGATOIRE POUR LES VOITURES D’OCCASION?

Il n’y a pas de prescription légale qui oblige le vendeur d’un véhicule d’occasion à y apposer cette étiquette.

 

LA CONFÉDÉRATION OCTROIE-T-ELLE DES SUBVENTIONS À L’ACHAT D’UN VÉHICULE À HAUT RENDEMENT ÉNERGÉTIQUE?

La Confédération ne verse aucune contribution à l’achat de tels véhicules. Certains cantons et communes, certaines assurances ou encore l’industrie gazière offrent néanmoins des avantages financiers aux personnes qui optent pour des véhicules à haut rendement énergétique.