Efficience 21 /// automne 2020

Actuel I En images

Un bestiaire 100% suisse

en image_aut20_sommaire

Actuel

Brèves

news_aut20_sommaire

Société

Regards croisés – CO2: compenser ne suffit pas

regards_auto20_sommaire

En partenariat avec SuisseEnergie

Tout savoir sur l’étiquette-énergie automobile

tout_savoir_sommaire

Interview I Sofia de Meyer

Sofia de Meyer cultive l’économie régénérative

sofia_sommaire

Energie et travaux I Bâtiment efficient

Un bijou expérimental de technologie

monterosa_sommaire

Energie et travaux I Eoliennes

Des enfants et du vent

eolienne_sommaire

Dossier I Bois-énergie

Le bois ne se laisse pas abattre

dossier_bois_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Fireforce invente le feu sans fumée

fireforce_sommaire

En partenariat avec CleantechAlps

Bloom Biorenewables substitue la biomasse au pétrole

bloom_sommaire

Mobilité I Véhicules particuliers et transports

La Suisse mise sur l’hydrogène

mobilite_hydrogene_sommaire

Mobilité I Aviation

De l’électricité dans l’air

mobilite_electricite_sommaire

Mobilité I Vélo

Un kit pour changer les bicyclettes en vélos électriques

mobilite_kit_sommaire

Vivre I Protection de l’avifaune

Construction et sauvegarde des oiseaux: mode d’emploi

avifaune_sommaire

Vivre I Préservation des abeilles

Bees Connection

bees_sommaire

Vivre I Consommation locale

Le retour à la terre, oui, mais sans excès de CO2

retour_sommaire

MOBILITÉ I Aviation

Un kit pour changer les bicyclettes en vélos électriques

 

Optimiser ses coups de pédale grâce à une assistance électrique légère et pas hors de prix? C’est le pari de Rubbee, un dispositif amovible transformant un simple vélo en modèle électrique.

  

THOMAS PFEFFERLÉ

En plein essor, la mobilité électrique conquiert aussi à grande vitesse le segment des vélos. Mais si les vélos électriques s’imposent désormais dans le trafic citadin, certains obstacles doivent encore être levés. A commencer par celui du prix, qui dépasse très rapidement le millier de francs et décourage de nombreux cyclistes. Ensuite, le poids de certains modèles, notamment pour les pendulaires qui voyagent par le rail et doivent donc embarquer leur vélo dans le train tous les jours.

Développé en Lituanie par un jeune ingénieur, un kit amovible pourrait bien changer la donne. Comment? En transformant n’importe quelle bicyclette en un vélo électrique. Baptisée Rubbee, l’innovation est constituée d’un boîtier muni d’une roulette et d’une batterie qui se fixe simplement au tube de selle. Une fois que le boîtier est enclenché et abaissé sur la roue arrière, sa roulette se colle au pneu et lui imprime un mouvement par friction afin de propulser le vélo.

MOBILITÉ URBAINE

Importé en Suisse depuis cet été, le nouveau modèle de Rubbee est particulièrement adapté aux déplacements citadins. En moyenne, ses utilisateurs effectuent des trajets compris entre 4 et 25km par jour. Pesant un peu plus de 3kg, il a une autonomie qui varie de 16 à 48km en fonction du nombre de batteries que l’on choisit d’installer (entre une et trois).

«Avec une ou deux batteries, le dispositif permet de se déplacer à 25km/h. Avec trois batteries, on atteint même 32 km/h, et il faut alors immatriculer son vélo», précise Kilian Cassier, responsable commercial de Rubbee Suisse. Outre les déplacements urbains quotidiens, l’innovation est aussi adoptée par un nombre croissant de cyclotouristes, à qui elle donne un sérieux coup de pouce dans les montées!

 

AVANTAGES ET SUBVENTIONS

Plus léger et moins cher qu’un vélo électrique (comptez entre 599 et 797 francs selon le nombre de batteries), le kit constitue un excellent moyen d’étendre la mobilité électrique. Les batteries se chargent dans une prise électrique standard et se rechargent même un peu durant les descentes lors de l’utilisation de l’appareil. «Certains modèles de vélos électriques sont vite repérés en ville et augmentent le risque de vol», ajoute Kilian Cassier. «Le produit développé par Rubbee, que l’on peut monter sur quasiment n’importe quel vélo, évite ce problème, puisqu’il suffit de prendre l’appareil avec soi une fois son vélo parqué.»

A noter également: certaines communes proposent des aides financières aux particuliers qui désirent acquérir un vélo électrique. A Lausanne, par exemple, le montant de la subvention s’élève à 15% du prix de l’engin, avec un plafond à 400 francs. Il est doublé pour les personnes au bénéfice d’un subside à l’assurance maladie et pour les moins de 25 ans.