Recherche

Road trip électrique

posté le 17 octobre 2017 par Sandrine Fattebert Karrab

Le E-Grand Tour de Suisse est le premier road trip au monde pour véhicules électriques. Inaugurée lors du Wave Trophy 2017 au mois de juin, cette nouvelle offre touristique permet de découvrir les charmes de la Suisse, tout en respectant l’environnement local.

Découvrir les plus beaux panoramas de Suisse, sans générer d’émissions locales de CO2? C’est désormais possible. D’une longueur de plus de 1600 km, le tracé – identique à celui du Grand Tour de Suisse, lancé en 2015 – a été inauguré au mois de juin lors du Wave Trophy 2017, le plus grand rallye électrique du monde, auquel 112 équipages ont participé.

S’il est trop tôt pour tirer un premier bilan, Suisse Tourisme, qui assure la promotion du E-Grand Tour, est néanmoins satisfait des «retours très positifs» obtenus lors de son lancement. «Nous faisons actuellement une enquête pour mesurer le succès de l’offre, dont les résultats sont attendus en décembre 2017», précise Sabine Gasser, assistante en relations publiques. En termes de fréquentation, le potentiel n’est pas négligeable pour la version électrique puisque, selon l’estimation de l’organisme de promotion touristique, entre 45 000 et 55 000 personnes ont circulé sur le Grand Tour en 2016.

 Durée de recharge contrastée

Jusqu’à fin 2016, les e-conducteurs étaient dépendants des stations de recharge disséminées le long du Grand Tour de Suisse, impliquant de leur part un certain effort en matière de planification. L’association Grand Tour de Suisse – qui a pour but de maintenir le circuit et de trouver les ressources financières nécessaires pour son entretien et sa commercialisation – a mandaté Alpiq E-Mobility SA, afin de densifier le réseau et de rendre l’itinéraire praticable sur tout le territoire suisse. A ce jour, le E-Grand Tour compte près de 230 points de recharge, dont 118 sont officiels. Munis d’un marqueur rouge, seuls ceux-ci offrent une connexion au système d’accès et de facturation easy4you. D’une puissance minimale de 11 kW, ils doivent se situer à moins de cinq minutes de l’itinéraire géographique du Grand Tour. «Les autres points seront progressivement remplacés par des bornes officielles, afin d’offrir au client une expérience uniforme pendant son voyage», précise Christel Varone, porte-parole d’Alpiq SA.

Si Alpiq fournit les systèmes de recharge, les bornes sont la propriété d’entreprises, d’institutions publiques et de particuliers. Côté coût, le prix d’une recharge varie d’un prestataire d’abonnement à l’autre. La durée d’une recharge, elle, dépend principalement du type de bornes, celles-ci pouvant être à recharge rapide ou normale. Les lieux de passage sont équipés de borne à recharge rapide, les bornes à recharge normale étant réservées aux emplacements où le client séjourne plus longuement, hôtels en tête. Mais la durée de recharge fluctue aussi selon l’état de charge de la batterie et le type de véhicule. Par exemple, pour la nouvelle E-Golf, il faut compter entre trente minutes (DC) et trois heures (AC). La e-conduite nécessite donc un peu de patience et une connexion à internet.

 Un e-conducteur averti en vaut deux

Les bornes de recharge sont nombreuses et facilement localisables via internet*. A chaque recharge, il est nécessaire de lire attentivement les renseignements fournis sur place, puis de se connecter via son smartphone au site du prestataire, dont les consignes sur le processus de connexion divergent de l’un à l’autre. Avec une autonomie moyenne de 160 km par véhicule, la répétition de l’opération peut donc sembler fastidieuse à tout conducteur de véhicule à essence, habitué à faire le plein et à payer en quinze minutes chrono. «C’est une problématique qui est évitée si l’on n’utilise que les bornes officielles Grand Tour, relève à ce propos Alpiq. Voilà pourquoi il est important de standardiser ce processus sur l’ensemble du parcours.»

«Je suis tombée quasiment à chaque fois sur des bornes à l’accès gratuit, reprend par une jeune e-conductrice. C’est bien, sauf qu’elles chargent peu et certainement pas au maximum des kilowattheures promis.» Pour un plus grand confort, Alpiq conseille pour sa part aux voyageurs de s’abonner à l’un des prestataires easy4you. «De plus, la création d’une carte de recharge E-Grand Tour, comprise dans la location de la voiture ou dans l’offre Grand Tour, est actuellement en discussion avec l’association du Grand Tour de Suisse», conclut la porte-parole.

 *Sur www.alpiq-e-mobility.ch/e-grandtour ou via l’appli Smartcharge

 

Plus d’informations sur www.myswitzerland.com/grandtour

 


facebook twitter google plus linkedin